Accueil du site > City guide > Informations générales > Géographie > Artères et grandes places

Artères et grandes places Artères et grandes places

La ville de Cotonou est bien tracée. Les rues sont en forme de damier et se croisent en un angle droit. Toutes les rues ont un numéro et parfois un nom.

Partant de la banlieue ouest à Godomey, les portes de la ville s’ouvrent à vous par la nouvelle artère de « l’Union Européenne » qui passe devant le stade de l’Amitié. Cette artère vous conduit tout droit à la place de l’Etoile Rouge, quand vous choisissez de passer par l’artère de Vedoko. Si non vous pouvez à partir du carrefour Akossombo ou Toyota prendre la suite de la route nationale inter-Etat numéro 2 qui passe par le quartier Cadjehoun et débouche sur la place du Souvenir anciennement place des martyres.

A partir de cette route, plusieurs possibilités s’offrent à vous selon l’endroit où vous vous rendez. Vous pouvez prendre la route de l’aéroport, l’avenue Jean Paul II ou le boulevard de la marina qui longe le palais de la République. Ces deux dernières routes desservent la zone portuaire et de nombreux ministères. A partir de l’avenue Jean Paul II, vous pouvez également rejoindre le grand marché Dantokpa par le boulevard Saint Michel, vous passerez devant l’ambassade de France. Vous pensez être trompé de route, retourner sur vos pas, un peu avant la place du souvenir, à la hauteur de la Mosquée centrale, vous pouvez bifurquer sur l’avenue du Canada qui débouche sur la grande place de l’Étoile Rouge.

Étoile Rouge, relique de l’époque marxiste, c’est un grand rond point giratoire qui est au carrefour de plusieurs grandes artères comme le boulevard des armées ou encore l’avenue de la victoire qui passe devant la place du bicentenaire français et continue avec l’avenue de La Paix qui finit au nouveau pont.

De l’autre côté du pont à Akpakpa, il n’y a pas beaucoup de grandes artères. Les places du cinéma Concorde, la Place Lénine et la place du Québec servent de références. Et pour aller dans les quartiers profonds comme Segbeya, Yénawa, Sénadé…Vous empruntez les voies pavées. Nouveautés de la décénie 90, les voies pavées sont nombreuses à Cotonou et desservent des quartiers autrefois enclavés.

Pour se déplacer ou se repérer à Cotonou, il n’est pas très utile de suivre le plan à la lettre. Il faut toujours se situé par rapport à un bâtiment, une administration ou une place proche de l’endroit où l’on va. Les Cotonois fonctionnent très peu avec les noms ou les numéros de rues. Mais ils pourront vous donner des indications quand vous évoquer le quartier et un point connu proche du lieu où vous vous rendez. Ce peut être à côté d’une administration, d’un bureau de poste, d’un commissariat de police, d’une pharmacie, d’une église….Exemple : CPA /ONG (Centre de promotion et d’assistance aux ONG) sis à St. Michel, 1ère rue à gauche en quittant l’Eglise St. Michel et en allant à Caboma, (2ème immeuble à gauche dans la rue, 3ème étage).

Vous avez aussi la possibilité de prendre un taxi moto qui connaît bien l’endroit. Sachez également que les rues de Cotonou sont communément appelées vons. Cela relèverait de l’acronyme VONS : Voie Orientée Nord Sud.




écrit par Géraud
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article