Accueil du site > Zoom sur... > Sergent Markus

Sergent Markus Sergent Markus

Qu’est-ce qui peut vous amener à échanger une très prometteuse carrière militaire contre le rap ? L’amour du rap, nous répondra le Sergent Markus.

Rien en effet, ne prédestinait à une carrière de rappeur-slameur cet ancien enfant de troupe du très sélectif prytanée militaire de Bembèrèkè (nord du bénin). Mais on échappe difficilement à une fibre artistique, et le jeune Toussaint Djaho (à l’état civil) ne manquait pas de ruse pour se dérober à la stricte discipline de l’école militaire afin de pratiquer son art. Mc Solar, Benny B, IAM, ou encore NTM étaient les rappeurs qui l’inspiraient. Des sensations qu’il partageait avec un certain Ishaq, devenu l’une des principales figure du rap béninois. Quand il s’inscrit en fac eprès son Baccalauréat, le jeune Toussaint a l’occasion d’exacerber ses amours. Il anime surtout une émission de rap sur la radio universitaire, mais continue à toaster. Son retour à l’armée deux ans plus tard ne dura qu’une feu de paille. Le Sergent Djaho démissionne très vite et retourne à l’antenne chez Golf Fm, LC2 puis sur Radio Tokpa, des chaînes créées dans la foulée de l’ouverture des ondes aux privés.

Animateur, journaliste, le Sergent Markus continue de se consacrer au Slam. Pionnier, il est à l’origine de la création de nombreux groupes dont le mythique Posse Ardiess. Son nom est désormais intimement lié au slam béninois. Militant de la diversité et obsédé par la créativié, le Sergent Markus a empilé de nombreuses collaborations avec des artistes d’autres formes d’expression, tels que les dramaturges Tola Koukoui et Ousmane Alédji, Tohon Stan l’inventeur du Tchink System, ou encore le phénomène national du rap-tcheno Dibi Dobo. Son premier album Mots pour Maux en est une véritable constellation où apparaissent des figures emblématiques comme Queen Etémé, Vi-Phint, Arisco ou encore Dibi Dobo.

Artiste résolument engagé, le Sergent Markus veut changer le monde, guérir les humains de leurs maux, sortir l’Afrique de sa misère et de son esclavage mental, unifier le continent, combattre la gabegie, le pillage et la domination. Ses principaux atouts, ce sont la puissance et la beauté de ses mots.